Twilight - The Cullen and The Fox

Tirée de l'histoire de © Stephenie Meyer : Bella, seize ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s'installer chez son père, affectueux mais solitaire.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eden Fox [Fondatrice]

Aller en bas 
AuteurMessage
Buffy Summers

» Madness

Die and live again...


avatar

Nombre de messages : 214
Age : 28
Localisation : Forks.
IDENTITY PHOTO :
Date d'inscription : 04/12/2008

] More about me...
RELATiONSHiP:
LiKE OR DiSLiKE x3:
MessageSujet: Eden Fox [Fondatrice]   Mer 17 Déc - 22:28

I. Carte d’identité

Nom(s) : Fox
Prénom(s) : Eden
Surnom(s) : Ed, Den, Dede, Miss E.
Âge : 18 ans (tout frais XD)
Date et lieu de naissance : 14 octobre 1990
Nationalité : Pure Américaine

Métier/Etude : Infirmière

II. Histoire

Histoire :
Eden est née à New-York, d’une famille que l’on pourrait qualifié d’aisée. Son père était avocat de renom et sa mère tout simplement femme au foyer ayant préféré rester à la maison pour élever ses petites jumelles. En effet, Anna et Eden sont nées à quelques minutes d’intervalle, Eden étant la première à voir le jour.
Le début de leur vie fut d’une grande banalité, une vie commune à la plus part des Américains moyens, mais toujours heureuse. Les jumelles s’entendaient à merveille et il était rare de voir l’une sans l’autre. Espiègles, complices, solidaires quoi qu’il arrive, Anna et Alya étaient unies comme les doigts de la main. A tel point que peu de gens les comprenaient. Bien qu’elles ne soient en aucun cas agressives envers les autres, leurs camarades d’école les laissaient de côté, sans toute fois de méchanceté, puisqu’ils n’arrivaient pas à cerner les jumelles. Mis à part ce petit coté solitaire qu’entourait les sœurs, elles étaient heureuses et pour rien au monde elles n’auraient changé de vie.

Malheureusement, ce conte de fée prit fin lors de l’année de leur neuvième anniversaire. La petite famille Meyers rentrait de week end lorsque leur voiture fut percutée par un routier qui s’était assoupie à son volant. Le choc fut d’une grande violence. Par on ne sait quel miracle, Eden et son père s’en sortirent avec quelques bras cassés et des égratignures plus ou moins superficielles. Ce qui ne fut pas le cas pour Anna et sa mère. Cette dernière étant morte sur le coup, quant a la deuxième jumelle ce n’est que quelques heures après son arrivée à l’hôpital qu’elle succomba à ses blessures. Le réveille des survivants Meyers dans leur chambre d’hôpital fut beaucoup plus douloureux qu’il aurait dû…. Cet accident marqua le début de leur descente aux enfers.

Il fallut quelques semaines aux convalescents pour réapprendre à vivre, tout doucement. Chacun reprenant leurs habitudes ou s’en réinventant d’autre. Si Eden tentait, malgré son jeune âge, de ne pas se laisser complètement abattre, son père lui, sombra petit à petit dans la dépression et se réfugiant dans la boisson. Sa seule et unique bonne initiative qu’il prit après cet effroyable accident fut de demander quelqu’un pour continuer l’éducation de sa fille. Il voulait qu’une présence féminine soit dans la maison.

C’est ainsi qu’apparut Agathe. Petit bout de femme d’une soixantaine d’année, les cheveux poivre et sel, toute pimpante, de l’énergie à revendre et ancienne professeur de musique maintenant à la retraite.
Si son père était soulagé d’avoir quelqu’un à la maison qui lui permettait de pouvoir se laisser glisser sans réagir dans ses idées noires, Eden, elle, n’accepta pas tout de suite cette nouvelle venue. Elle la voyait comme une intruse, une empêcheuse de tourné en rond, une vielle bique qui s’immisçait dans leur vie sans gêne, une femme qui voulait remplacer sa mère décéder. La petite fille se montra odieuse avec elle, froide, méprisante et sans aucun sourire à lui adresser, faisant tout son possible pour lui pourrir la vie. Agathe qui avait comprit la catastrophique situation dans laquelle se trouvait la famille, redoubla d’effort malgré l’agressivité d’Eden.

Son proverbe préférer était " la musique adoucit les mœurs ". Et une fois de plus, ce fut confirmer. Un matin, Eden fut réveillée par une mélodie jouée au violon. D’abord surprise, elle passa quelques minutes à écouter cette douce musique. Mais reprenant bien vite ses esprits, elle alla voir qui pouvait bien la réveillé ainsi. Ce n’est sans surprise qu’elle trouva Agathe en train de jouer et c’est aussi sans surprise qu’elle lui demanda sèchement d’arrêter. Ce qu’elle fit, sans broncher, mais avec un petit sourire au coin des lèvres, confiante. C’est en milieu de matinée qu’elle reprit sa mélodie. Eden qui n’était pas dans la même pièce, se surpris à l’écouter attentivement. Cette fois ci, la petite fille n’alla pas crier sur la violoniste, mais se calla contre la porte pour mieux entendre. Pendant près d’une semaine, ce petit manège continua, Eden écoutant les musiques, cachée, attendant de plus en plus impatiemment le moment ou Agathe ferait vibrer ses cordes.

Sa musique semblait la calmer, apaiser un temps soit peu sa peine et sa douleur qu’elle traînait péniblement avec elle depuis l’accident. Cette sensation de vide autour d’elle, ses angoisses, ses peurs concernant son père, son avenir, leur avenir semblait disparaître le temps d’un morceau de musique.
Agathe de son coté savait parfaitement ce qu’elle faisait. Elle avait déjà surpris sa petite protégée derrière la porte en train de filer vers sa chambre sans bruit, vexée de s’être fait surprendre. Et un jour, elle lui demanda de venir dans la pièce, avec elle si elle le souhaitait. Eden apparut alors dans le chambranle de la porte, la tête basse, timide, n’osant pas se montrer adoucie par la musique. Ce n’était sans compter Agathe qui la pressa de venir s’assoir a coté pour mieux l’écouter, mais aussi la voir jouer. Et c’est une Eden toute émue, ébahit qui vint s’assoir sur le canapé.

Suite à ce jour, Agathe put enfin avoir une pleine conversation avec Eden. Elle voulait mettre les points sur les i. Elle lui expliqua clairement qu’elle ne voulait en aucun cas remplacer sa mère, qu’elle n’était là que pour l’aider a traverser cette épreuve, bien que ce ne soit là pas sa première fonction. Elle voulait qu’Alya et elle s’entendent bien et que si elle avait un quelconque problème qu’elle pouvait tout lui dire, qu’elle ne devait pas avoir une gêne ou honte. Face a cette douceur, Eden s’effondra en larme. Les premières larmes depuis la mort de sa sœur et de sa mère.

Rapidement, la relation entre les deux s’améliora nettement jusqu'à ce qu’Eden ose demander à Agathe de lui apprendre à jouer du violon. Celle ci qui ne s’attendait pas du tout à une telle demande, accepta cependant de bon cœur. Les débuts furent assez laborieux, mais la jeune fille apprenait vite et se montra très vite douée.

Ces changements lui remontèrent le moral lui permettant de se montrer plus forte et par la même occasion lui remonta son niveau dans ses études, améliora les rares relations qu’elle entretenait avec des amis et s’ouvrit un peu plus au monde. Eden remontait peu à peu la pente. Mais ce qui l’empêchait de retrouver pleinement le sourire était son père qui lui, n’arrivait pas à se sortir de sa dépression. Le goût qu’il avait prit pour la boisson lui valut d’être renvoyé de son travail et des cures de désintoxications qui s’avéraient toujours des échecs.

Agathe quitta Eden alors que celle ci avait douze ans, estimant qu’à présent, elle pouvait se débrouiller toute seule. Elles gardèrent cependant contact, se téléphonant et s’écrivant régulièrement. Eden continua le violon et entreprit d’apprendre à jouer du piano. Elle trouvait peu à peu sa voie.

C’est a la mort d’Agathe, alors qu’elle avait tout juste dix huit ans, qui lui fit comprendre que la musique était sa vocation. La vielle dame lui avait laissé en héritage son violon. Violoniste professionnelle, voilà ce qu’elle voulait être. Elle qui avait tâtonné sans réelle conviction, qui se refusait de se voir dans le future et qui vivait presque au jour le jour, venait de passer un cap.
Elle s’engagea alors dans des études musicales, ne lâchant certainement pas son violon et son piano et se passionnant pour l’histoire de l’art. En parallèle elle prit en main son père qu’elle plaça en hôpital. L’argent qu’il leur restait était suffisant pour payer ses études et les frais d’hôpital. En revanche elle dut travailler en plus pour couvrir les frais de la maison et pour tout simplement manger.

Alors qu’Eden a 16 ans, son père meurt. Son état général, physique et moral avait bien trop faiblie pour qu’il puisse continuer à vivre. Eden s’y étant préparé depuis quelque mois, prit la nouvelle avec force. Cependant, l’enterrement et les divers papiers ne lui permirent pas de continué ses études, faute d’argent.
Par chance, elle réussit la même année à se trouver une place dans un orchestre jouant dans divers bar, parfois de grand restaurant. Pendant trois ans, elle mène une vie de musicienne, une vie qu’elle aimait beaucoup. Cette période lui fit quelque peu oublier son passé et malgré tout, de se savoir entourée l’aida beaucoup a faire son deuil. Mais la dernière année, l’ambiance dans le groupe se dégrada quelque peu, chacun voulant suivre sa propre route. C’est donc au bout de trois ans que le groupe se sépare définitivement. Eden se retrouve donc sans travail, joignant les deux bouts avec difficulté. Elle prit alors la décision de continuer à jouer du violon dans la rue, la seule chose qu’elle savait parfaitement faire en attendant de trouver une solution.
--------------------------------------------------------------------------------
La transformation se fit vers ses 17 ans. Elle sortait d’un restaurant assez miteux. Il faut dire que, comme elle n’avait pas l’argent qui tombait des arbres, elle devait faire des économies sur le plus de choses possibles. Toutefois, elle n’aimait pas tellement trainée dans ses endroits : les gens qui fréquentaient le resto ressemblaient à des ivrognes ou encore des drogués. Le seul bon point était que la boisson se vendait beaucoup moins cher et, lorsqu’elle avait des journées dures à l’université, l’alcool était un des moyens le plus rapides d’oublier les problèmes. Donc, ce soir là, elle prit un verre de whisky et, pour ne pas trop s’attardée dans cet environnement, elle partit dehors en empruntant une rue principale, en croyant que personne ne l’attaquerait.

Elle fit une grosse erreur car, après quelques kilomètres, un petit groupe d’homme s’avança vers elle par derrière. Au début, la jeune femme ne démontrait pas la peur intérieure qu’elle ressentait. Le moment qui fit tout basculer fut lorsqu’elle se retourna pour leur glisser un ou deux mots. Le problème qui est survenu par après est que, pendant qu’elle avait le dos tourné, un des hommes l’attrapa par derrière. Eden ne sut comment il avait fait ce jeu de passe-passe. La dernière chose dont elle se rappelle fut une douleur intense au cou et le groupe qui s’en alla. Ensuite, elle commença à avoir des soubresauts accompagnés par une sensation d’un certain liquide coulant dans ses veines.

Même avec tout cela, elle fit un effort surhumain pour se soulever. Elle ne voulait pas que les passants la regardent dans cet état, le regard des autres, aussi impressionnant que cela puisse paraître, était important pour Eden. Une fois chez elle, la jeune femme se rua vers son lit. Cette fois-ci, la douleur se fit plus grande et, comme conséquence, elle s’évanouit. Le lendemain, elle ressentait toute une différence. L’effet que cela produisait était enivrant. La liberté inconditionnelle et le monde ouvert, voilà ce qu’elle voyait maintenant. Il y eu quand même un sentiment de peur à ce qu’il lui arrivait. C’était tellement irréel…
Lorsque vint le temps des recherches, la réponse à toutes les questions lui donna un frisson dans le dos. En plus, le fait de boire du sang humain ne lui plaisait pas du tout. Même si la tentation était forte à chaque fois qu’elle sortait de chez elle, Eden se fit juré de ne boire que du sang animal.

_________________

I'm the Slayer

Beware vampires, Buffy's in the place !
If I can't find my Angel, I will still wait ...
for him ... for me ... Angel, where are you ?

Thinks
- Slaying is my life.


Dernière édition par Eden Fox le Jeu 16 Avr - 20:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilightcullenandfox.1fr1.net
Buffy Summers

» Madness

Die and live again...


avatar

Nombre de messages : 214
Age : 28
Localisation : Forks.
IDENTITY PHOTO :
Date d'inscription : 04/12/2008

] More about me...
RELATiONSHiP:
LiKE OR DiSLiKE x3:
MessageSujet: Re: Eden Fox [Fondatrice]   Mer 17 Déc - 22:28

Le dicton le si dit bien : la seconde vie n’est jamais comme la première. Le peu d’amis qu’elle avait disparaissaient les uns après les autres mais elle restait toujours, ne connaissant pas ce à quoi ressemblait la mort. Le monde vers lequel Eden se dirigeait était inconnu de sa part. La partie qu’elle aimait le moins était le fait de devoir tout le temps changer d’environnement. C’est à ce moment plus au moins ennuyant de sa vie qu’elle décida de chercher un travail juste pour ramasser un peu d’argent et déménager : c’était le moyen le plus radical de transformer sa seconde vie ; la jeune femme n’avait connu que New York et ses recoins. Cela pris au moins 2 mois mais elle n’avait plus vraiment la notion des mois, ni du temps lui-même. Le jour où elle avait l’argent dans les mains, elle prit la voiture de son père et s’en alla, sur la route vague.

Lorsqu’elle arriva à Forks, elle fut surprise de l’espace : elle, venant d’une grande ville, se sentait plutôt perdue dans cette petite ville. Mais comme l’argent amassé ne servait qu’à un seul voyage et qu’elle était fatiguée, elle décida de s’installer dans la forêt, non loin de là : depuis les années, la jeune femme n’avait plus peur de rien, qu’est-ce qui pourrait être pire que de se faire mordre un vampire ? Elle dut également s’inscrire en tant qu'étudiante à l’école, surtout pour ne pas sembler trop louche. Elle attend toujours la réponse de la part de l'école. Pendant ce temps-là, elle ne perd pas son envie d’aller au bar le soir : eh non, elle y va encore !

Et, quelques semaines après son arrivée, deux nouvelles la percutèrent de plein fouet. La première était qu'elle fut acceptée à l'école, ce qui la rendit plus que joyeuse. Mais la deuxième fut une famille, bien étrange, il faut dire, qui n'arrêtait pas de lui proposer de l'adopter. Elle ne voulait pas d'aide : Eden avait appris à se débrouiller seule maintenant ... Cependant, les années passèrent et elle apprit à vivre avec eux. Grâce à cette ouverture d'esprit, elle possédait maintenant plus d'argent et se permit un petit voyage jusqu'à Baltimore. Rendue dans une étroite ruelle, elle aperçut une enfant se faire agresser par des individus pas très net. Elle mit le paquet et les mis K.O. bien vite. Ensuite, elle se dirigea vers la petite fille qui, visiblement, mourait. Eden, malgré son entêtement à ne pas vouloir goûter au sang humain, la transforma en vampire. Elle attendit que la transformation soit terminée avant de la prendre sous son aile et partir vers Forks. Amanda, de son nom, s'habitua bien vite à sa nouvelle famille et s'entendait à merveille avec tout le monde. Malgré les peurs d'Eden, cette fillette s'adapta bien à sa nouvelle vie.

Relations Familiales : Elle n'a plus de famille ... Ils sont tous morts.
Relations Amicales : Elle s'entend très bien avec Isabella et son groupe d'amis et bien sûr les Cullens sont également devenus très proches d'elle.
Relations Amoureuses : Elle tombe folle amoureuse de William Fox.

III. Psychologie :

Caractère : Eden est quelqu’un de très calme et posée. Rien ne semble pouvoir la déstabiliser complètement. Elle n’a pas un geste ni un mot plus haut que l’autre considérant que rien ne sert de s’énerver. Sa grande patience contribue également à renforcer cette impression de maîtrise de soi. Peu de choses, en effet la fond sortir de ses gonds.
La vie qu’elle a mené lui a fait acquérir une certaine force morale. Elle ne se laisse pas abattre facilement et lorsqu’elle a un objectif qu’elle pense juste et légitime, elle mettra tout en œuvre pour aller jusqu’au bout.
Elle s’efforce constamment d’être la plus objective possible et ainsi évite de ‘foncer dans le tas’. Ce refus de subjectivité la fait parfois trop réfléchir et l’empêche d’agir vite et bien. Cependant, lorsqu’elle ne trouve pas de solution au problème qui lui fait face, elle s’en remet entièrement a son intuition, laissant libre cour a ses impulsions et oubliant son coté réfléchie. Toute fois, derrière cette façade qu’elle veut sereine, Eden est une jeune femme angoissée, parfois très rancunière et qui manque d’assurance. Au fil des années, elle a mit en place inconsciemment des mécanismes de défense qui lui donne l’illusion d’être protégée. Elle a la manie de vouloir sonder le plus possible les personnes qui l’entourent, elle s’est également forgée un caractère très indépendant et un peu trop solitaire, ayant horreur de dépendre de quelqu’un. Elle n’aime pas demander de l’aide, d’autant plus qu’il lui ait difficile de reconnaître lorsqu’elle en a besoin. Elle reste secrète et réservée, parlant très peu d’elle-même. Peu de gens connaissent son histoire et il est quasi impossible de lui en faire parler sans vous faire froidement renvoyé boulé ! Elle éprouve une grande difficulté à s’attacher aux autres et a entretenir une quelconque relation durable avec quelqu’un, restant des plus distante. Mais paradoxalement, Eden est d’une profonde gentillesse et sera toujours prête à se plier en quatre pour aider quelqu’un. On peut lui faire confiance et compter sur elle à tout moment. Mais attention à ne pas abuser de sa générosité.
Manies : Se ronge les ongles dans les moments critiques
Autre :Un don. Un seul don bien entendu, la télékinésie

IV. Apparence :

Description physique : Elle est une très jolie femme, ne nous le cachons pas. Déjà de par son sourire, qu'elle montre très rarement, qui est très rayonnant, mais aussi de par ses courbes si bien définies et proportionnées. Elle n'a jamais eu de grands complexes physiques parce que son estime d'elle-même est assez bonne depuis toujours. Elle est d'une taille moyenne, penchant un peu plus vers la grandeur mais sans trop. Elle aime avoir cette taille puisque ça lui permet d'avoir le contrôle, le dessus. On ne détecte aucune anomalie du côté de son corps ( je dis bien, du côté de son corps ><) et elle est en parfait santé... Ou presque.

La jeune femme possède également des cheveux bruns, lui arrêtant un peu en bas des homoplates. Ses cheveux, elle les adore. L'idée de les faire couper lui parraît insensé! Cette blondeur, elle ne sait absolument pas de qui elle la la tient.. Probablement ces parents ... Ils sont si fins et doux qu'on aurait presque envie de passer nos doigts dedans, voir s'ils sont réels ><. Sinon, rares sont les occasions où nous pouvons les voir attachés. Elle préfère les laisser à l'air libre car elle trouve qu'ils ont plus de charme de cette manière. A par bien sûr durant qu'elle chercher quelque chose èa se mettre sous la dent le soir, où elle aime mieux être bien équipée que jolie à voir.
Style vestimentaire :Elle peut porter un peu n'importe quoi, tout lui fait !
Signe Particulier :/

V. Hors Jeu :

Avatar : Sophia Bush

Pseudo : Vanille
Age; Sexe; Ville : 17ans / F / Il faudra le découvrir vous même ...
Où avez-vous connu le forum ? C'est moi qui l'est crée !
Code du forum : Code accepté
Autre chose ? non, rien.

_________________

I'm the Slayer

Beware vampires, Buffy's in the place !
If I can't find my Angel, I will still wait ...
for him ... for me ... Angel, where are you ?

Thinks
- Slaying is my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilightcullenandfox.1fr1.net
 
Eden Fox [Fondatrice]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chris eden (ex G-squad)
» [Eden] escarmouche post apocalyptique
» [EDEN] Tournoi à l'escargot rouge le samedi 20 novembre
» [Steinbeck, John] A l'est d'Eden
» [Eden Team] You Know What ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight - The Cullen and The Fox :: •Administration• :: } LES PRÉSENTATIONS :: {Présentations Validées}-
Sauter vers: